Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Coupe de France - Après le PSG, l'OL se farcit Monaco ! (2-3)

Publié le par Thomas

Coupe de France - Après le PSG, l'OL se farcit Monaco ! (2-3)

Trois jours seulement après avoir battu le Paris Saint Germain au Groupama Stadium, avec un but de Memphis das les derniers instants du match, les hommes de Bruno Génésio se sont qualifiés pour les 1/8èmes de finale de la Coupe de France, en domptant l'AS Monaco au Stade Louis II.

Tout avait pourtant bien commencé pour les pensionnaires du Rocher, avec l'ouverture du score de Stefan Jovetic au quart d'heure de jeu, sur un coup-franc de Rony Lopes.

Le tournant du match : Traoré régale et égalise ! (21')

Mais il ne fallait pas compter sur les lyonnais pour abandonner, loin de là ! C'est avec cet "état d'esprit" et ce "caractère" que Bruno Génésio loue souvent, qu'ils ont d'abord égalisé sur une passe en profondeur de Marcelo pour Tete, qui remise de la tête pour Traoré, qui lobe Raggi avant d'ajuster Benaglio, le portier remplaçant de l'ASM.

Et les rhodaniens ont, sur leur lancée, pris l'avantage sur une frappe contrée de Memphis qui s'écrase sur la barre, avant que Mariano, en renard des surfaces, la reprenne, aidé par Sidibé (25').

A la mi-temps, Benaglio sort sur blessure, et est remplacé par Sy, puisque Subasic n'avait pas été retenu dans le groupe par Leonardo Jardim.

Ce changement ne changera pas la philosophie de la rencontre, avec des lyonnais pleins de maîtrise qui triplent la mise grâce à Mariano qui reprend un centre de Traoré, suite à une superbe action collective des hommes de Génésio. Dès lors, le match est tombé dans un faux rythme, avec des lyonnais en gestion, et des monégasques sans envie.

Le détonateur monégasque : l'entrée de Ghezzal (70')

A 20 minutes de la fin de la rencontre, Jardim décide de sortir Radamel Falcao, pas dans un grand soir, et de le remplacer par l'ex-lyonnais Rachid Ghezzal. Dès son entrée, il fait preuve d'une grande envie, amène de la percussion dans son couloir, si bien que l'ASM va réduire l'écart par Rony Lopes 2 minutes plus tard !

Alors que le club de la Principauté semblait endormi, tout s'est remis en route avec cet espoir d'arracher les prolongations. Ils sont d'ailleurs tout près de le faire, sur cette tête rageuse de Glik, qui heurte la transversale de Lopes (92').

Les lyonnais se qualifient finalement, au terme d'un match sérieux, pour la première fois de leur histoire face à l'AS Monaco en Coupe de France : un "record" de plus pour Bruno Génésio, qui les accumules depuis sa prise de fonction...

Commenter cet article