Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le grand bilan Ligue 1 - Moulin, les derniers grains angevins à moudre

Publié le par Thomas

Source : FranceFootball.fr

Source : FranceFootball.fr

Comme annoncé en août dernier, le SCO n'a pas tremblé pour assurer son maintien, et par conséquent préparer une septième saison dans l'élite française. Mais 2020/2021 marque surtout la fin d'une longue et belle histoire entre Stéphane Moulin et le SCO. Retour sur la saison angevine et le parcours du coach !

Adieu la stabilité ?

Et si le point fort du SCO était en train de s'effriter mois après mois ? On parle de cette stabilité exceptionnelle pour un club de haut-niveau. Une stabilité incarnée par le directeur sportif Olivier Pickeu, qui avait quitté le club l'été dernier après 14 ans en poste. Avec l'entraîneur Moulin, il entretenait une relation proche et efficace pour assurer le maintien du club dans l'élite malgré des moyens limités (45 millions d'euros de budget cette saison, le 17ème de Ligue 1). Alors au terme d'un exercice mouvementé en Anjou, marqué par la mise en examen du président Saïd Chabane, le comportement déplacé de l'attaquant Farid El-Melali rappelé à l'ordre après une exhibition sexuelle et bien sûr le manque du public au stade, le coach historique a décidé de tourner cette belle et longue page de 10 ans à Angers. Les planètes semblaient plus alignées que jamais pour faire ce choix : le Caen d'un certain Olivier Pickeu cherchait un entraîneur pour la saison prochaine ! 

Source : Twitter

Moulin, une longue mission...

Stéphane Moulin à Angers, c'est une histoire qui commence dans les années 80, lorsque le milieu de terrain y effectue sa formation puis débute en professionnel. Après une parenthèse de quinze ans, Moulin retrouve le SCO en prenant la tête de l'équipe réserve. Il est propulsé numéro 1 en 2011 pour suppléer Jean-Louis Garcia. Sous sa direction, l'équipe, alors en deuxième division, suivra une progression constante : 11ème, 5ème, 9ème puis 3ème à l'issue de la saison 2014/2015. Cette superbe performance permet à Angers de retrouver l'élite du football français 21 ans après l'avoir quittée. C'est à partir de là que le grand-public découvre "Coach Moulin" : tantôt loué pour ses qualités de meneur d'hommes, tantôt surnommé le magicien, il maintient facilement son club en Ligue 1 pour sa première saison (9ème place finale). Puis en perdant régulièrement ses meilleurs joueurs, par nécessité économique, il continue de stabiliser le SCO et se fait un malin plaisir à perturber les grosses écuries de notre championnat. Son style de jeu évoluera aussi, au fil des saisons, en conservant le bloc défensif compact qui a fait la force des angevins mais en y ajoutant un peu plus de folie offensive !

... accomplie de A à SCO

Cette mission a donc pris fin après la réception du LOSC (défaite 0-2) à Raymond-Kopa à la fin du mois de mai. L'entraîneur angevin aura tenu la barre jusqu'au dernier jour de son contrat, même si cette saison 2020/2021 n'aura pas été la meilleure de son mandat. C'est surtout l'arrière-garde scoïste qui a souffert, avec 58 buts encaissés, et ce malgré le renfort Paul Bernardoni arrivé l'été dernier dans les buts ! Le 4-2-3-1 globalement bien huilé de Moulin a connu quelques déroutes qui expliquent ce total élevé de buts concédés (à Paris 6-1, contre Nice, Rennes ou Lyon 3-0). Emmené par l'excellent Angelo Fulgini, ce système a tout de même réalisé de jolis coups sur les pelouse de Rennes et Lille (1-2) par exemple. En terminant 13ème, Angers se place encore une fois au-dessus de son classement aux budgets. Les 18 défaites subies ont sûrement convaincu Moulin de ne pas faire la saison de trop et d'arrêter l'histoire en beauté. Une sacrée histoire...

Source : Twitter

 

Commenter cet article