Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Édito : Covid-19 et nécessité de jouer...

Publié le par Thomas

Source : RTL

Source : RTL

Après avoir empêché notre Ligue 1 2019/2020 de reprendre (enfin, c'était le déclencheur), voilà que ce diable de petit virus "COVID-19" envahit le monde sportif, footballistique notamment.

À commencer par le vestiaire du PSG, qui a eu 7 joueurs touchés, après un voyage controversé à Ibiza. Véritable feuilleton médiatique, durant lequel on "pariait" sur le prochain contaminé en "étudiant" les posts Instagram des uns et des autres... À vrai dire, au-delà de la maladresse de communication (se vanter d'être en vacances pendant que Lens attendait de pouvoir jouer...), c'est surtout l'absence de "gestes barrières" qui a choqué. Aucun masque, aucune distance, et une "population" dépassant la "bulle" que des professionnels pourraient (devraient ?) s'imposer...

Alors oui, d'autres équipes ont été concernées par des cas positifs. Et oui, c'est vrai, on en a moins parlé. Mais c'est la "loi" de la médiatisation. Quoi qu'il en soit, les clubs en question ont vécu une préparation tronquée, inégale selon les joueurs, et cela se ressent sur le terrain ! Montpellier n'avait qu'un attaquant apte à Rennes (Laborde pour une défaite 2-1), Strasbourg est en retard physiquement (ce qui douche l'intensité demandée par Thierry Laurey), Nantes et Marseille manquant d'automatismes.

Et merci, on ne devrait plus parler de reports... Le protocole, très rigoureux au coup d'envoi de la saison (4 cas = match reporté), a été allégé. Désormais, dès que 20 acteurs sont aptes, on joue ! Certains pensent (à juste titre sans doute) que c'est un handicap pour les "petits". Même si c'est plutôt Lens qui a bénéficié de la règle jeudi face au PSG (victoire 1-0; avec 7 absents franciliens) ! Si la Ligue 1 veut avoir une chance d'aller à son terme, c'est l'unique solution... Pas idéale, mais une nouvelle interruption mettrait définitivement à plat notre football français. Et qu'on le veuille ou non, le sport de haut-niveau ne peut faire fi de cette nécessité économique ! Surtout les divers syndicats (UNFP, Unecatef...) qui vivent des subventions de la Ligue, qui ne sont rien d'autre que... les droits TV ! Et puis, si la gastro entre dans un groupe, on a 7, 8 ou 10 joueurs forfaits. Ça s'est déjà vu, on n'annulait pas la rencontre. Cela donnera peut-être des surprises : des bonnes comme les "Sang & Or" jeudi, ou des moins sympas à l'image de l'entame strasbourgeoise...

Refermons (pour l'instant) ce chapitre en glissant un mot sur L'Équipe de France, qui n'a visiblement pas averti Leonardo de la contamination de Kylian Mbappé, et pas réalisé le bon test sur Steve Mandanda. Noël Le Graët, Didier Deschamps et le staff médical en ont pris pour leur grade... "Heureusement" que ces "affaires" nous ont rappelé qu'il y avait eu un rassemblement. Ce ne sont pas les piètres prestations en Suède et face à la Croatie qui nous auraient fait réaliser...

Il faudra donc encore "vivre avec le virus" pendant de longs mois, et le sport n'y échappe pas ! Mais il peut permettre aux passionnés de se "changer les idées". Et ce sport nous a tellement manqué que l'on pourra même être indulgent sur le début de saison !

Commenter cet article