Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ligue 1 - Classement coachs : Tuchel devance Moulin et Villas-Boas

Publié le par Thomas

Stéphane Moulin et Thomas Tuchel lors du protocole d'avant-match. Source : FranceFootball.fr

Stéphane Moulin et Thomas Tuchel lors du protocole d'avant-match. Source : FranceFootball.fr

L'heure de la trêve a sonné ! C'est le moment des bilans, notamment pour les entraîneurs, à travers notre classement indépendant 105x68. Qui est champion d'automne, qui le talonne ? Focus sur le podium des techniciens de Ligue 1.

Champion d'Automne : Thomas Tuchel (PSG)

Source : LeFigaro.fr

Leader à mi-championnat avec l'équipe de la capitale, l'entraîneur allemand avait pourtant bien mal débuté la saison, avec une défaite inattendue dès la seconde journée au Roazhon Park (2-1), lors de laquelle son homologue rennais Julien Stéphan avait largement remporté la bataille tactique. Malgré deux autres défaites face à Reims (0-2) au Parc des Princes et à Dijon (2-1), le PSG a su engranger des points face aux 16 autres équipes de Ligue 1 (la rencontre face à Monaco a été reportée), le plaçant en tête avec 45 points, soit sept de plus que son dauphin marseillais. Thomas Tuchel a réussi à reprendre en main un effectif qu'il semblait avoir un peu perdu depuis les déroutes de Manchester et Rennes la saison dernière. Les dernières rencontres ont mis en lumière l'incroyable niveau que peut afficher le club de la capitale, même avec les "quatre fantastiques" alignés ensemble (Icardi, Neymar, Mbappé et Di Maria), à condition que ces derniers fassent des efforts défensifs. Peu d'inquiétudes donc pour l'équipe qui possède la meilleure attaque de Ligue 1 (43 buts marqués) et la meilleure défense (10 buts encaissés) avec le Stade de Reims. Une fois de plus, personne ne remettra en cause l'hégémonie parisienne en France, celle de con coach avec...

Deuxième : Stéphane Moulin (Angers)

Source : Directracing.fr

Sur le podium entre la 6ème et 9ème journée, le SCO a une nouvelle fois démontré sa redoutable capacité d'adaptation d'une saison sur l'autre, malgré la perte quasi-systématique de ses meilleurs éléments. Si le club qui a fêté ses 100 ans en décembre pointe à seulement trois unités du quatrième lillois, c'est en partie du à son organisation parfaitement huilée : le trio Saïd Chabane (président), Olivier Pickeu (directeur sportif) et Stéphane Moulin est d'une complémentarité rare, notamment grâce à son ancienneté. Le coach français est le plus ancien en poste dans les cinq grands championnats européens depuis le départ d'Arsène Wenger d'Arsenal il y a deux ans. Indéniablement, la stabilité paie ! Un entraîneur n'est pas un magicien, ne peut pas retrouver tous les circuits préférentiels en un mois lorsque la moitié de son effectif a changé. Néanmoins, s'il connaît le club, sa structure et son environnement, il gagne en efficacité. A l'instar de Stéphane Moulin donc, qui a certes connu un cauchemar à Lyon (6-0) dès la deuxième journée, mais a ensuite reconstruit un groupe costaud, sans les partants Yoann Andreu, Harisson Manzala et surtout Jeff-Reine Adélaïde, avec les intelligentes recrues Anthonin Bobichon, Rachid Alioui, Casimir Nina ou encore Mathias Pereira-Lage. De quoi rêver de Top 5 et d'Europe ?

Troisième : André Villas-Boas (OM)

Source : Le10sport.com

Un entraîneur n'est pas un magicien. Mais certains s'en rapprochent ! Qui voyait l'Olympique de Marseille dauphin du PSG à la trêve lors des débats du mois d'août ? Pas grand monde... Sûrement encore moins lorsque Reims était venu casser le léger enthousiasme du Vélodrome dès l'entame de la saison (0-2, 1ère journée). Toutefois, malgré une entame difficile (sept points après les quatre premières journées), le "Special Two" a métamorphosé son équipe, rappelant étrangement l'OM finaliste de l'Europa League en 2018 : un groupe entier soudé, des joueurs qui se battent pour l'écusson de la première à la dernière minute. Si certains en ont sans doute trop fait sur le supposé "beau jeu" prôné par "AVB", on lui reconnaîtra plutôt une capacité d'adaptation louable. Avoir le culot, par exemple, d'abandonner la ballon lors du déplacement à Angers (0-2), pour mieux contrer une équipe parfaitement passée au crible par le technicien portugais et son staff. De quoi entraîner un certain respect naturel de la part des joueurs, "qui sont bluffés lorsque leur entraîneur leur annonce à l'avance le scénario d'un match" dixit Florent Germain, correspondant RMCSPORT à Marseille. Un management parfait qui l'a mené à relancer un Nemanja Radonjic méconnaissable ou un Kevin Strootman à nouveau sur la pente ascendante. On ajoutera que le successeur de Rudi Garcia sait rester à sa place, et ne pas trop interférer dans le mercato. Cet été, le seul joueur qu'il a personnellement demandé se nomme... Dario Benedetto. Pas trop mal quand même !

Au pied de ce trio, on retrouve l'entraîneur du Stade Rennais Julien Stéphan, suivi de près par David Guion (Reims) et Christian Gourcuff (Nantes). Les concurrents les plus dangereux pour le podium de Noël ! Rendez-vous en mai pour connaître le meilleur entraîneur de Ligue 1 105x68. Le classement complet est à retrouver ci-dessous.

 

Commenter cet article