Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ligue 1 - Quels entraîneurs faut-il suivre cette saison ?

Publié le par Thomas

Source : Football365.fr

Source : Football365.fr

Cet été a vu de nombreux entraîneurs de Ligue 1 quitter leur poste, et par la même occasion de nouvelles têtes les remplacer. Mais quels sont les huit techniciens à scruter attentivement ? Réponse de 105x68 !

Les incontournables :

Thomas Tuchel (PSG)

Comment ne pas épier chaque fait et geste du coach parisien ? Auteur d'une première saison plus que contrastée (un seul titre à son actif) avec des échecs cuisants en coupes nationales et toujours pas de passage de cap en Champion's League, le tacticien allemand devra d'abord faire mieux que la saison dernière en terme de résultats (ce qui ne devrait pas être trop difficile...). Mais ce dernier sera aussi observé sur la gestion de temps de jeu de ses stars, tant elles ont été touchées par des blessures l'an dernier (Cavani, Neymar, Verratti) : verra-t-on le prodige brésilien aligné dans un match de Coupe de France début janvier (au hasard) ? Enfin, les supporters attendent plus de constance dans le jeu de la part de leurs poulains : il est vrai qu'après six mois de haute volée, le PSG avait fini le précédent exercice en queue de poisson...

Sylvinho (OL)

Deuxième club français dans la hiérarchie historique, l'Olympique Lyonnais agite aussi consultants et observateurs. Après trois saisons et demi à la tête des rhodaniens, Bruno Génésio, chahuté et systématiquement remis en question, a laissé sa place au brésilien Sylvinho. Choisi par le nouveau directeur sportif Juninho, l'ancienne gloire du Barça arrive dans un climat beaucoup plus propice à la réussite que son prédécesseur, et concentre les attentes de nombreux supporters, malgré son absence totale d'expérience. Le mercato a une nouvelle fois été cohérent entre Rhône et Saône et surtout rapide, si bien que le staff avait le groupe à sa disposition dès le 22 juillet. Les arrivées de Thiago Mendes et Youssouf Koné (ex-Lille) ainsi que Joachim Andersen (ex-Sampdoria) et Jean Lucas (ex-Flamengo) ont compensé les ventes records de Tanguy Ndombélé (Tottenham), Ferland Mendy (Real) et Nabil Fékir (Betis). Si l'on écoute certains, on ne peut faire que mieux que Bruno Génésio. On s'attend donc à une deuxième place a minima en Ligue 1, une finale de coupe nationale et au moins un quart de finale de C1. Jouable ?

André Villas-Boas (OM)

Il manquait le "M" du "PLM", le voilà ! L'Olympique de Marseille s'est séparé de Rudi Garcia, après une saison 2018-2019 noire, et a engagé le portugais André Villas-Boas. Fort de son palmarès, déjà garni à seulement 41 ans, le disciple de José Mourinho a affiché à plusieurs reprises son objectif : le podium ! Même si l'effectif n'a pas vraiment été renforcé (pour l'instant), les arrivées de l'espagnol Gonzàlez (ex-Villarreal) mais surtout de l'argentin Benedetto (ex-Boca) semblent correspondre aux attentes de "AVB". On ajoutera que les joueurs présents sont de qualité, malgré leur piètre niveau de l'an dernier : Mandanda est revenu affûté, la charnière Kamara - Caleta-Car est prometteuse, Kevin Strootman et Luiz Gustavo peuvent tenir le milieu de terrain, et Payet va peut-être à nouveau briller ! Et le "Special Two" n'aura pas trop à gérer les temps de jeu de ces trentenaires, puisque les phocéens ne disputent pas de coupe d'Europe. Avec un seul match par semaine, on espère voir des prestations de qualité... Les suiveurs seront intransigeants !

Les curiosités :

Luka Elsner (Amiens)

C'est le plus jeune entraîneur de notre championnat (36 ans) : fils de Marko Elsner, ancien défenseur de l'OGC Nice entre 1987 et 1993, le pari de Bernard Joannin aura fort à faire. Il faut dire que succéder à Christophe Pélissier n'a rien d'évident : celui qui est désormais à Lorient a mené le club picard du National 1 à la Ligue 1, puis l'a maintenu dans l'élite deux saisons de suite, en proposant un jeu plus qu'alléchant. Difficile de savoir comment va jouer l'ASC puisque le technicien slovène s'adapte à ses joueurs et n'a pas de schéma tactique préférentiel. Bref, une curiosité (presque) entière !

Ghislain Printant (ASSE)

Si on le connaît mieux que Elsner, le nouvel entraîneur stéphanois va toutefois vivre une première à un tel niveau. Celui qui a gardé les rênes de Bastia durant un an et demi va découvrir l'Europa League avec les verts et devra tenter de passer les poules, tout en se maintenant das le Top 5 du championnat de France. Alors que beaucoup de joueurs avaient lié leur avenir au coach français, on suivra également l'adaptation de ces derniers : on sait en effet que les relations avec un adjoint et un numéro 1 ne sont pas les mêmes... Sur le terrain, on n'attend aucune révolution et on devrait retrouver le jeu mis en place par Jean-Louis Gasset, malgré le départ important de Rémy Cabella, remplacé par Ryad Boudebouz. Comme tous ses collègues, Ghislain sera jugé sur ses résultats, alors que certains s'amusent déjà et lancent les paris qu'il ne passera pas le "Printant"...

Les espoirs :

Julien Stéphan (Stade Rennais)

Il n'a exercé que six mois mais a déjà séduit de nombreux observateurs : le fils de Guy Stéphan a la cote, notamment en raison des résultats en coupes sous sa houlette. Le Roahzon Park a frissonné grâce aux soirées européennes face au Betis Séville et Arsenal. Les bretons ont aussi remporté la Coupe de France en battant le PSG aux tirs aux buts en finale, ramenant le premier titre depuis 1971. Mais ces belles aventures ont été les deux arbres qui ont caché la forêt du championnat, dans lequel les coéquipiers de Benjamin André se sont embourbés à une décevante dixième place... On attendra donc du coach breton de réussir à donner de la régularité à cette formation, et d'intégrer au mieux la recrue phare Flavien Tait.

Patrick Vieira (Nice)

L'ancien milieu d'Arsenal a fait ce qu'il pouvait la saison dernière à la tête des aiglons, décrochant une honorable septième place avec un effectif pourtant limité : Balotelli n'a jamais été concerné, Saint-Maximin a manqué de sérieux et de discipline tactique, Maolida n'a pas justifié le prix de son transfert (10 millions d'euros)... Mais porté par la révélation algérienne Youcef Atal, le Gym a su proposer des contenus cohérents, à défaut d'avoir été brillants et flamboyants, avec un nombre record de succès 1 à 0. On scrutera donc le travail de "Pat", qui espère avoir des recrues. Mais le mercato est bien calme pour l'instant dans le Sud, en raison notamment du rachat en cours du club par le milliardaire britannique Ratcliffe.

David Guion (Reims)

Désigné entraîneur de la saison 2018-2019 par notre blog 105x68, le technicien rémois a pour mission de maintenir son club un seconde année consécutive. La mission semble à sa portée puisque le mercato est intéressant, avec l'arrivée du gardien serbe Rajkovic en remplacement d'Edouard Mendy, annoncé partant. Avec une assise défensive travaillée, le Stade de Reims a été la cinquième arrière-garde de Ligue 1 l'an dernier et a peu à peu montré des velléités offensives. Les prolongations de Yunis Abdelhamid et Alaixys Romao aideront-ils le coach champenois à garder cette solidité et à rester dans l'élite ?!

Les autres :

Leonardo Jardim, Vahid Halilhodzic, Paulo Sousa, Christophe Galtier, Vincent Hognon, Thierry Laurey, Alain Casanova, Michel Der Zakarian, Stéphane Moulin, Olivier Dall'Oglio, Stéphane Jobard et Bernard Blaquart seront aussi suivi et n'auront pas le droit à l'erreur... Rendez-vous le week-end du 10 août pour découvrir ou redécouvrir nos entraîneurs. En attendant, consultez notre présentation des vingt tacticiens sur YouTube.

Commenter cet article

Adrien 08/08/2019 11:42

À mon avis, l’entraîneur André Villas-Boas sera l’homme à surveiller lors de la prochaine saison de Ligue 1. Je pense que le Portugais va permettre à cette équipe de l’Olympique de Marseille de retrouver les sommets en championnat.