Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ligue 1 - Les verts (vraiment) de retour ?

Publié le par Thomas

Source : Twitter @ASSEofficiel

Source : Twitter @ASSEofficiel

Récemment qualifiés en Europa League après une brillante quatrième place, les verts aimeraient redevenir une place qui compte vraiment dans le football français, et pas uniquement dans le classement des tribunes... mais aussi sur le terrain ! Petit tour d'horizon de la situation dans le Forez !

Ghislain Printant : une continuité qui a payé par le passé !

Ce n'est pas un secret, les dirigeants stéphanois auraient voulu conserver l'entraîneur Jean-Louis Gasset. Mais du haut de ses 65 ans et quelques mois après avoir perdu son épouse, le natif de Montpellier a préféré prendre du recul et se consacrer à ses proches, malgré les hommages appuyés du public et de l'ensemble de son vestiaire. Le duo Romeyer-Caïazzo a donc logiquement opté pour la continuité en proposant à l'ancien adjoint Ghislain Printant une promotion au poste de numéro 1. Pas étonnant quand on sait que plusieurs joueurs avaient mis leur présence dans la balance en fonction de ce choix ou non, à l'instar de Yann M'Vila ou Mathieu Debuchy. De plus, cette politique a apporté succès dans l'histoire récente de l'ASSE, notamment sous Christophe Galtier, resté sept années en décrochant une Coupe de la Ligue en 2013. Au contraire, les changements de cap brutaux ont plutôt amené à la catastrophe, surtout avec Oscar Garcìa...

La C3 pour quelles ambitions ?

On le sait, disputer la compétition du jeudi soir pose souvent des problèmes aux équipes et leurs staffs, et y retourner d'une année sur l'autre n'est pas tâche aisée ! Néanmoins, les verts semblent avoir bien anticipé cette participation avec un mercato plus que cohérent (voir ci-dessous). Même si le tirage au sort conditionnera beaucoup de choses, l'objectif sera certainement d'au moins s'extirper des poules, et de se requalifier pour cette compétition par le biais du championnat. Rien de choquant au vu de l'état des concurrents probables : Marseille est en immense difficulté, Rennes a souffert d'une grosse irrégularité l'an dernier, Montpellier a toujours manqué de quelque chose depuis deux ans, Monaco est dans le grand flou et Nice n'aura pas dès cet exercice un effectif à la hauteur des ambitions du milliardaire britannique Ratcliffe... Et si une porte s'ouvre en coupes nationales, pourquoi pas ?!

Le meilleur mercato français ?

Compte tenu des moyens à disposition de Frédéric Paquet, on peut dire que le marché estival est pour l'instant brillant du côté de Geoffroy-Guichard ! En plus des arrivées des jeunes prometteurs Moukoudi (Le Havre), Honorat (Clermont) et Youssouf (Bordeaux), qui pourront offrir au staff une profondeur de banc indispensable pour gérer tous les tableaux ; des véritables renforts ont débarqué depuis mi-juin. A commencer par le latéral droit Sergi Palencia, recruté au Barça pour la modeste somme de deux millions d'euros, et qui plus est connaît déjà le championnat grâce à son prêt l'an dernier à Bordeaux ! On ajoutera que l'investissement sur Denis Bouanga (ex-Nîmes, 5M€) semble être une bonne pioche tant il a participé à la belle saison gardoise, en partie par l'intermédiaire de ses huit réalisations sous le maillot des crocos. Sur le plan des départs, si les prêts de Yannis Salibur et Valentin Vada se sont finis, on ne peut pas dire que les exodes de Neven Subotic ou Pierre-Yves Polomat constituent une grande perte... Le gros coup, s'il se confirme, serait la vente du jeune William Saliba à Arsenal pour une somme avoisinant 30 milions d'euros, tout en le conservant en prêt la saison prochaine !

Un club structuré, une formation dorée !

Huitième : c'est la position de l'ASSE au classement des centres de formation 2018/2019, dressé par la Fédération Française de Football. Et la victoire finale en Coupe Gambardella au mois de mai (2-0 face à Toulouse) va certainement faire remonter les verts dans ce classement d'ici quelques semaines. Ghislain Printant pourra donc s'appuyer sans crainte sur le noyau dur de ce groupe U20, parmi lequel Benkhedim ou Fofana sont pressentis pour intégrer cet effectif. Enfin, le club a retrouvé depuis un an et demi la rigueur qu'il lui manquait suite au départ de Christophe Galtier, et l'ancien directeur général du LOSC Frédéric Paquet a permis de ramener l'unité là où régnaient les guerres d'influence entre Roland Romeyer, président du conseil de sécurité, et Bernard Caïazzo, président du directoire de l'ASSE.

Le premier rendez-vous officiel est donné le week-end du 10 août à Dijon, qui marquera le coup d'envoi d'un marathon dense, que l'on espère ponctué d'émotions et de réussites. Parce-que le football français en a besoin !

Commenter cet article