Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ligue 1 - Notre équipe-type de la saison avec les appréciations

Publié le par Thomas

Source : UNFP.fr

Source : UNFP.fr

Tandis que la saison se rapproche de son terme, et que du suspense persiste en Ligue 1 autour des diverses qualifications européennes et du maintien, nous avons concocté notre équipe-type 2018-2019 dans le cadre des trophées UNFP. Accompagnée des appréciations de notre "conseil de classe"...

Gardien : Anthony Lopes (OL)

Choix bien difficile pour un poste au combien important dans une formation. "Un bon gardien fait gagner des points" répète Jérôme Alonzo, ex-portier du PSG. Et c'est évidemment le cas de celui de l'Olympique Lyonnais, même si l'excellent Mike Maignan aurait pu prétendre à cette récompense, comme ses compères Walter Benitez et Benjamin Lecomte. Leader du vestiaire de Bruno Génésio, l'international portugais sait aussi remobiliser sa défense. On notera toutefois qu'il connaît des difficultés à sortir sur les corners, ce qui est d'ailleurs surprenant au vu de sa tonicité générale.

Latéral droit : Léo Dubois (OL)

Un autre poste où les pensionnaires de Ligue 1 ont excellé cette année ! Kenny Lala, Zeki Celik, Youcef Atal ou encore Ruben Aguilar postulaient à cette place. Mais c'est bien l'ancien capitaine du FC Nantes Léo Dubois qui a été choisi pour son caractère d'abord, lui qui a commencé sur le banc en août devant la concurrence de Rafael et Kenny Tete, avant de convaincre le staff lyonnais de compter sur lui. Auteur du but égalisateur dimanche dernier face à Lille, on garde aussi en tête son superbe centre pour la tête de Moussa Dembélé dans les dernières secondes du derby à Geoffroy-Guichard (1-2) !

Défenseurs centraux : José Fonte et Marquinhos (LOSC et PSG)

L'axe de cette équipe est bien gardé ! Entre José Fonte, capitaine et grand artisan de l'excellente saison des dogues qui a été capable de "gérer" un vestiaire peu expérimenté à l'instar de Bamba, Ikoné ou son voisin Gabriel ; et Marquinhos, l'un des joueurs ayant joué le plus avec le PSG et qui a découvert le capitanat en l'absence de Thiago Silva et qui gagne un nombre de duels impressionnant. Le brésilien est sans aucun doute l'un des seuls joueurs qui n'a pas déçu dans la capitale cette saison, tant par sa régularité que par sa fougue !

Latéral gauche : Juan Bernat (PSG)

Cette arrière-garde est donc complétée par l'espagnol qui a posé ses valises sous la Tour Eiffel lors de la dernière intersaison, en provenance du Bayern Munich. Alors qu'il soulevait la perplexité de nombreux spécialistes, il s'est assez naturellement imposé comme le titulaire de Thomas Tuchel, profitant notamment de l'absence de Kurzawa... Délivrant quelques passes décisives et marquant même le but pour sauver l'honneur au Stade Pierre-Mauroy il y quelques semaines (5-1), il est discipliné tactiquement et gère plutôt bien ses un-contre-uns.

Milieu défensif : Clément Grenier (Stade Rennais)

Après s'être relancé à Guingamp en fin de saison dernière, l'ex-lyonnais n'a pas quitté la Bretagne, une région qu'il dit apprécier et qui lui rappelle "son Ardèche natale". C'est ainsi du côté de Rennes qu'il évolue désormais, occupant un poste un peu différent que celui qu'il avait connu jusque là : en effet, Sabri Lamouchi a décidé de l'associer à Benjamin André dès l'entame de championnat en août, lui demandant plus d'efforts défensifs que lors de ses années rhodaniennes. Le successeur sur le banc, Julien Stéphan, conservera la même idée et la même utilisation de Grenier. Même s'il marque moins de buts (il tire moins les coup-francs aussi), il gère bien l'équilibre de sa formation.

Milieux offensifs : Thiago Mendes et Téji Savanier (LOSC et Nîmes)

Deux révélations apparaissent dans notre onze : le lillois Mendes, véritable plaque tournante du système de Christophe Galtier, qui est capable de récupérer des ballons mais aussi de se projeter vers l'avant et de lancer ses flèches "BIP-BIP" (Bamba, Ikoné, Pépé) pour faire mal aux défenses adverses. Le club nordiste n'a d'ailleurs gagné aucune rencontre en l'absence de sa pépite brésilienne ! L'autre heureux élu est le gardois Téji Savanier, meilleur passeur du championnat, véritable métronome du jeu de Bernard Blaquart, qui a régalé les supporters des Costières tout au long de cet exercice. Florent Mollet aurait aussi pu y figurer. De quoi donner des galettes aux attaquants...

Attaquant de pointe : Andy Delort (Montpellier)

Le numéro neuf, c'est le finisseur ! C'est lui qui doit convertir les offrandes des milieux de terrain et hanter les esprits des gardiens. En la personne d'Andy Delort, buts garantis ! Quatrième buteur de Ligue 1 avec 14 réalisations, il forme une doublette très efficace avec Gaëtan Laborde au MHSC et illustre aussi la grinta que nécessite ce poste. On précisera que le lyonnais Moussa Dembélé aurait aussi pu occuper ce poste mais que son temps de jeu en dents de scie l'a pénalisé, au même titre que Mario Balotelli, n'ayant effectué que quatre mois de compétition au plus haut niveau !

Ailiers : Nicolas Pépé et Kylian Mbappé (LOSC et PSG)

Les attaquants de côtés, ceux qui amènent percussion et vitesse au jeu, ont aussi été judicieusement sélectionnés : difficile de ne pas prendre le meilleur buteur du championnat Kylian Mbappé (30 buts), qui a en plus porté son équipe presque tout seul durant les absences de Cavani et Neymar. On se souvient aussi de son quadruplé record en 13 minutes face à l'OL en début de saison (5-0). Il est accompagné de Nicolas Pépé, tout aussi brillant cette saison et meilleur marqueur du LOSC (20 buts), sur lequel les dogues se sont appuyés. Ce dernier a en plus régulièrement brillé dans les affiches, étant décisif face à Lyon, Paris, Marseille ou encore Saint-Etienne ! Peut-être même que ces deux joyeux turlurons se retrouveront sur la pelouse du Parc des Princes l'an prochain ?...

Nos choix sont donc assumés et expliqués vis-à-vis de ce onze de la saison en Ligue 1. N'hésitez pas à donner votre avis, à communiquer le votre en commentaire ou sur les réseaux sociaux !

Commenter cet article