Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ligue 1 - Le bilan équipe par équipe !

Publié le par Thomas

Source : Stadito

Source : Stadito

Baisser de rideau oblige, il est l'heure du bilan pour les 20 écuries de Ligue 1 : distribution des bons et mauvais points, comparaison avec notre classement prédictif de début de saison...

Premier : Paris Saint-Germain (Conforme prédiction)

La saison des joueurs de la capitale en championnat est réussie. L'objectif principal, à savoir le titre de champion, a été brillamment atteint sans souffrir d'aucune contestation. Véritable rouleau compresseur sur les six premiers mois, la formation de Thomas Tuchel a toutefois connu de gros trous d'air en seconde partie de saison, concédant cinq revers (contre Lille, Lyon, Nantes, Montpellier et Reims) et n'affichant pas l'âme d'un champion ! Evidemment pas de quoi relancer le suspense une seule seconde... Mais l'idée que le capitale n'est pas invincible pourrait donner des idées et des ambitions aux clubs de derrière !

Deuxième : LOSC (+3 prédiction)

"Sauf blessures en cascade ou gros départs au mercato, le LOSC fait partie des équipes que l'on pourrait retrouver sur les trois premières marches en mai." : tels étaient nos mots en décembre dernier, et ils se sont confirmés ! Hormis Fodé Ballo-Touré qui a rejoint l'AS Monaco cet hiver, avantageusement supplée par Youssouf Koné, Christophe Galtier a gardé ses armes et a surtout maintenu la cadence infernale dictée par le Nord depuis août ! Le poste qui posait (un peu) problème a été confié à Loïc Rémy, avec un rôle de supersub pour le jeune Leao. "Ils méritent leur deuxième place" félicitait Bruno Génésio (OL) il y a quelques semaines. Les dogues auront donc rendez-vous avec la C1 en septembre prochain, en espérant avoir une ossature solide...

Troisième : OL (-1 prédiction)

une saison rhodanienne n'est jamais un long fleuve tranquille ! Mais les protégés de Jean-Michel Aulas n'ont plus lâché le podium depuis cet hiver (mis-à-part deux petites heures au rival stéphanois avant de recevoir Lille, 2-2) et ont assuré l'essentiel d'un point de vue économique, à savoir la qualification en Champion's League. Même s'il faudra peut-être passer par un tour préliminaire puis un barrage en cas de victoire d'Arsenal mercredi en finale de Ligue Europa. Le renouveau est de mise à l'OL avec les arrivées de Juninho et Sylvinho pour succéder à Bruno Génésio, finalement pas prolongé. Difficile donc de savoir ce que sera le visage de Lyon l'an prochain, mais une chose est sûre, les gones disputeront leur 23ème coupe d'Europe consécutive...

Quatrième : Saint-Etienne (+2 prédiction)

Ils auront chatouillé le voisin (presque) jusqu'au bout, mais sans succès. Un revers à domicile face à Montpellier (0-1) a éteint le rêve des supporters verts de coiffer l'OL sur le fil et de renouer avec la C1. Mais peu importe ! Ils seront européens l'an prochain et Geoffroy-Guichard pourra revivre des belles soirées comme il en avait connu face à Man.Utd sous Galtier ! Ce second semestre a été l'occasion de mettre en valeur le travail de Jean-Louis Gasset, qui a annoncé quitter ses fonctions, tout en confirmant les apports non négligeables de Khazri, M'Vila ou encore du jeune Saliba. Le point noir ? Le même qu'à la trêve : aucune victoire face au "Big Four", ce qui a empêché l'ASSE de viser plus haut... Peut-être avec Ghislain Printant la saison prochaine ?!

Cinquième : Marseille (-2 prédiction)

L'exercice noir s'est confirmé pour les pensionnaires du Vélodrome : malgré le départ de Mitroglou et l'arrivée en grande pompe de Mario Balotelli à la trêve, le mal ne s'est pas estompé. Au contraire, les revers y sont allés de plus belle : Reims, Paris, Lyon, Saint-Etienne, Lille... Rudi Garcia n'a jamais trouvé les solutions pour soigner sa formation, étant obligé de quitter le club (pas sans indemnités, lui qui avait été prolongé en octobre dernier). L'été sera très agitée : se débarrasser des gros salaires, engager un nouvel entraîneur, recruter malin et peu cher, ramener la passion et le calme en tribunes... Ce devrait être Jacques-Henri Eyraud qui s'en charge, lui qui a été conforté par l'actionnaire Mc Court...!

Sixième : Montpellier (+2 prédiction)

Une nouvelle saison cohérente et intéressante des héraultais qui se placent désormais comme une figure stable et une valeur sûre de notre championnat. Leur destin aurait même pu être européen si le PSG n'avait pas lâché les deux coupes nationales ou si les coéquipiers d'Andy Delort ne s'étaient pas troués face à des "petites" équipes... Quoi  qu'il en soit, le projet est ambitieux et doit viser une place en Europa League l'an prochain, sous les ordres de Michel Der Zakarian, prolongé, et avec des cadres tels que Delort, Laborde, Mollet, Hilton, peut-être bientôt rejoints par Téji Savanier...

Septième : OGC Nice (+3 prédiction)

Les aiglons ont réalisé une saison honorable sous les ordres de Patrick Vieira, surtout au vue de l'effectif relativement moyen et des secousses en interne qu'a connu le club azuréen avec les départs de Julien Fournier et Jean-Pierre Rivère. Mais bien éloigné du Gym qui réjouissait toute la France sous Lucien Favre et qui terminait sur le podium devant l'OL, à quelques longueurs seulement du PSG et du rival monégasque champion de France ! Il est vrai que le jeu déployé cette année n'a pas toujours été agréable, marqué notamment par une volonté de bien défendre avant d'attaquer, ce qui a permis aux niçois de glaner un nombre incalculable de points sur le score de 1-0 ! On attendra de voir le mercato pour savoir si la volonté est vraiment de viser plus haut...

Huitième : Reims (+10 prédiction)

"Opération maintien en bonne voie !" lançait-t-on à Noël en parlant du Stade de Reims. Que dire de plus si ce n'est une nouvelle fois souligner l'excellent recrutement, le management de David Guion et aussi le retour d'un public à Delaune. Reste à savoir comment les champenois vont gérer l'intersaison : vendre des joueurs qui ont pris énormément de valeur (Oudin, Mendy...) en risquant de connaître une saison plus difficile que celle-ci ou s'appuyer sur le même groupe pour s'assurer un maintien moins tendu, à l'instar de Strasbourg cette année !?

Neuvième : Nîmes (+8 prédiction)

Les crocos ont fait quelque chose de magique. Vraiment ! Avec le dernier budget de Ligue 1, ils ont mis le feu aux Costières, devenant l'un des stades les plus chauds de France, en produisant du football non pas porté mais "jeté" vers l'offensive ! Bernard Blaquart a toujours cette philosophie de jeu, et il rappelait encore samedi soir après le revers face à l'OL, déçu, que "l'envie d'aller vers l'avant a fait [leur] force", lorsqu'un journaliste lui demandait si ses hommes n'avaient pas assez bien géré la fin de rencontre (les lyonnais ont marqué par deux fois dans les cinq dernières minutes). L'inquiétude est tout-de-même là pour la saison prochaine puisque le coach ne sait même pas s'il poursuivra, selon les mouvements et les moyens débloqués pour l'opération maintien à venir...

Dixième : Rennes (-3 prédiction)

Le mot qui revient à l'évocation du championnat breton : déception ! Si brillants en Europa League et Coupe de France (remportée devant le PSG en finale), ils ont peu à peu sombré dans l'anonymat sur la saison régulière. Heureusement que Ben Arfa était là pour réveiller les médias (il avait critiqué "l'ambition" de son coach) et rappeler à tout-le-monde que le Stade Rennais existait encore. En espérant que Julien Stéphan soit encore là en août, on s'attend à un mercato correct, permettant aux coéquipiers de Benjamin André de s'installer plus haut et de gagner en régularité !

Onzième : Strasbourg (+4 prédiction)

Dans une autre dimension que les rennais, puisque les moyens sont moindre en Alsace et qu'il ne s'agissait que la seconde année dans l'élite, les hommes de Thierry Laurey ont un peu déçu suite à leur victoire finale en Coupe de la Ligue (face à Guingamp) et ont peiné à offrir du spectacle à un public qui ne demandait que celà, le maintien étant déjà dans la poche depuis janvier... Un club qui devrait s'installer durablement dans l'élite pour le bien du football français !

Douzième : Nantes (-3 prédiction)

Pas forcément aussi haut qu'on les attendait en début d'exercice, les canaris ont assuré l'essentiel sous Vahid Halilhodzic en maintenant le FC Nantes en Ligue 1. Avec ce qu'ils ont connu autour de la disparition d'Emiliano Sala en début d'année, on pourra se contenter volontiers de cette 12ème place. Mais comme toujours avec Waldemar Kita, l'avenir s'écrit en pointillés : on ne sait pas encore si le coach franco-bosnien va supporter de travailler avec les Kita, quid des joueurs à valeurs comme Valentin Rongier ?... On attendra la toute fin août avant de se prononcer, comme souvent à la Beaujoire...

Treizième : Angers (Conforme prédiction)

La stabilité proposée par Saïd Chabanne et son entraîneur Stéphane Moulin depuis maintenant huit ans paie encore et toujours dans l'ouest. Les suiveurs sont même unanimes pour souligner un jeu plus travaillé cette année et moins tourné vers le physique. Félicitations et à l'année prochaine !

Quatorzième : Bordeaux (-2 prédiction)

Qu'elle semble loin l'époque à laquelle on voyait les Girondins se classer douzièmes ! Depuis, Ricardo et Bédouet ont succédé à un Poyet à bout de nerfs, avant d'être eux-mêmes supplées par le portugais Paulo Sousa. Ce dernier a annoncé la couleur dès son arrivée : "Je suis là pour préparer la saison prochaine". Au programme donc, large revue d'effectif et changements de systèmes pour celui qui voit le football comme "un romantisme collectif". Sans vraiment porter ses fruits toutefois, avec une série de six défaites consécutives, pire série du club dans l'élite. On attend de voir à quoi va vraiment ressembler le projet de GACP dans la Garonne...

Quinzième : Amiens (+1 prédiction)

Les picards auront lutté jusqu'au bout pour obtenir leur maintien mais Christophe Pélissier a (sans doute) fini en beauté dans le Nord ! On attendra de connaître l'identité du prochain coach pour savoir si les pensionnaires de la Licorne vont rester dans une idée de jeu offensive à l'instar du 4-2-4 proposé depuis trois mois et qui en parti sauver les protégés de Bernard Joannin. Attention aussi à ne pas faire une saignée de l'effectif comme l'été dernier, qui a provoqué des difficultés.

Seizième : Toulouse (+3 prédiction)

Les violets ont évité le scénario catastrophe que nous avions prévu et qui les expédiait en Ligue 2. Mais pas sûr que le contenu de la saison réjouisse beaucoup plus les supporters du TFC, tant le club de la Garonne a sombré dans l'anonymat... Beaucoup ont demandé le départ d'Alain Casanova, qui devrait toutefois rester. Mais le capitaine et pilier de l'équipe Max-Alain Gradel se pose de sérieuses questions sur son avenir, comme devrait le faire le président Sadran sur son club...

Dix-septième : Monaco (-13 prédiction)

Saison CAUCHEMARDESQUE pour la principauté qui a payé une politique de trading poussée à l'extrême par des dirigeants plus enclins à s'enrichir qu'à faire progresser le club... Le départ de Leonardo Jardim remplacé par Thierry Henry, puis son retour sur le banc n'aura pas aidé le club à améliorer l'image négative qu'il a pris auprès de ses fans et des suiveurs du football en général. On notera qu'il reste une part d'irrationnel dans cet exercice 2018-2019 tant l'effectif semblait (au moins en seconde partie de saison) supérieur à tous ceux avec qui il bataillait pour garder sa place dans l'élite. Une place qu'il faudra bonifier l'an prochain en dégraissant largement (plus de 70 joueurs sous contrat) et en repartant sur un vrai projet !

Dix-huitième : Dijon (-7 prédiction)

Olivier Delcourt avait limogé Olivier Dall'Oglio en décembre pour faire mieux en seconde partie de saison et maintenir les bourguignons en Ligue 1. Pourtant, le classement n'a pas évolué, et a même failli se retourner en défaveur des dijonnais, qui ont été directement relégué jusqu'à l'avant-dernière journée ! Ils ont heureusement profité d'un faux pas caennais aussi inattendu qu'inadmissible lors de l'ultime journée face à Bordeaux, les propulsant en barrages face à Lens. On finira donc de juger l'exercice dijonnais après cette confrontation aller-retour dans le nord !

Dix-neuvième : Caen (+1 prédiction)

Avec une place d'avance sur notre prévision de début de saison, le Stade Malherbe ne restera toutefois pas dans l'élite ! En effet, les hommes de Mercadal et Courbis ont craqué lors de cette 38ème journée alors qu'ils avaient réalisé une remontée inespérée ! Tandis que le premier cité va quitter la Normandie, le second se pose de sérieuses questions sur un éventuel rôle qu'il pourrait occuper dans la direction sportive. Le fait de frôler avec la Ligue 2 depuis quelques années aura donc eu raison du club normand, qui avait changé sa direction l'été dernier...

Vingtième : Guingamp (-6 prédiction)

Relégués officiellement depuis deux semaines, de trop grosses erreurs stratégiques ont été commises dans les Côtes d'Armor pour espérer rester en Ligue 1. Voir notre article : "GUINGAMP EN LIGUE 2, À QUI LA FAUTE ?"

Voilà comment 105x68 évalue cette saison de Ligue 1 ! Vous avez d'autres avis, d'autres points de vue ? N'hésitez pas à laisser des commentaires et à suivre notre blog !

Commenter cet article