Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ligue 1 - Qui pour succéder à Génésio (OL) et Garcia (OM) ?

Publié le par Thomas

Source : L'équipe

Source : L'équipe

Après une semaine compliquée pour l'OL, marquée par l'élimination contre Rennes en demi-finale de la Coupe de France (2-3) et un revers face à la lanterne rouge Dijon (1-3), l'avenir de Bruno Génésio s'obscurcit dans le Rhône... De son côté, Rudi Garcia, encore défait à Bordeaux vendredi (2-0), ne devrait pas valider le billet pour le retour de l'OM en C1 l'année prochaine, et pourrait, au même titre que son président Jacques-Henry Eyraud, prendre la porte sur ordre de Franck Mc Court... Alors, qui pourrait débarquer sur le banc de ces deux mastodontes français cet été ? Suggestions pour messieurs Aulas et Eyraud !

Notre favori pour l'OL : Christophe Pélissier

L'actuel technicien amiénois ne serait probablement pas contre une proposition rhodanienne...

Si cette potion ne conviendra pas à tout-le-monde, et notamment certains supporters qui réclament "un grand nom", faire signer l'entraîneur d'Amiens ressemble pourtant à une fine idée ! Tout d'abord, il est en fin de contrat, contrairement à d'autres rumeurs ayant circulé (Galtier au LOSC, Vieira à Nice), et le président Bernard Joannin ne semble pas décidé à le verrouiller, lui qui ne discutera "qu'une fois le maintien assuré". Alors qu'il est reproché à Génésio de ne pas produire de jeu (même si cela ressemble plus à un prétexte, au vu des statistiques), le coach picard pourrait permettre aux gones de s'épanouir, lui qui est unanimement reconnu par les consultants et suiveurs pour développer du jeu, avec l'avant dernière valeur d'effectif de Ligue 1 (60,25 millions d'euros d'après le site Transfermarkt) juste devant Caen. Sa décision forte d'aligner quatre attaquants lorsque ses hommes connaissaient les pires difficultés et étaient englués au fond du classement en février lui ont permis de s'extirper de la zone rouge : comme à Luzenac, Pélissier cherche toujours les décisions par le jeu. Enfin, et cela a son importance, il a des résultats : la montée en Ligue 2, annulée pour raisons financières avec Luzenac en 2014, ainsi que la présence historique d'Amiens dans l'élite, dresse le portrait d'un homme qui mérite de découvrir le très haut niveau. Et qui mieux que "JMA" pour lui offrir une telle opportunité, lui qui a déjà fait cette faveur à Rémi Garde, Hubert Fournier, Bruno Génésio ou Guy Stéphan quelques années avant...

Notre plan B pour l'OL : Julien Stéphan

Celui qui dit d'inspirer de sa grand-mère, déportée en 1945, aurait la force de caractère pour porter le second meilleur club de l'hexagone

Il est la révélation (et la sensation) du début d'année 2019 ! Depuis sa prise de fonction fin décembre en remplacement de Sabri Lamouchi, le fils de l'adjoint de Didier Deschamps séduit sur tous les plans. D'abord par le contenu des matchs, régulièrement ponctués par des phases de jeu intéressantes menées par un Hatem Ben Arfa retrouvé, puis par les résultats honorables obtenus en Bretagne, avec un parcours plein d'émotions en Ligue Europa et des succès au Bétis Séville ou devant Arsenal, ainsi qu'une finale de Coupe de France à disputer fin avril face au PSG. Certes, il est sous contrat jusqu'en juin 2020 dans le club dirigé par Olivier Létang, mais pourrait sans problèmes expliquer à ses dirigeants ce que représente l'opportunité de s'asseoir au bord du terrain du Groupama Stadium. Il suivrait alors les traces de son père, Numéro 1 à Lyon entre 1995 et 1996. On ajoutera qu'il est dans la force de l'âge, et pourrait peut-être trouver les mots que Bruno Génésio n'a certainement plus vraiment, pour manager un groupe d'intermittents du spectacle composé de Depay, Fékir, Aouar ou Ndombélé. On pourrait d'ailleurs voir un signe dans l'une de ses traditionnelles métaphores de fin de causerie, racontée par Eric Olhats dans France Football : "Une fois, je l'ai vu prendre deux ballons : un rouge, qui n'a pas rebondi et pour lequel il a dit "ça, c'est le Rennes d'avant, pas capable de rebondir". Puis un bleu qui rebondissait : "ça, c'est nous. Il rebondit"." Le choix de la couleur ne serait-il pas prémonitoire ?On lui souhaite de tout coeur de "rebondir" à l'OL...

Notre favori pour l'OM : Thierry Laurey

L'ancien défenseur de l'OM connaîtrait sa première grande expérience en rejoignant le Sud

Et oui, voir le bouillant entraîneur français sur le banc phocéen ne ressemble-t-il pas à une évidence ? Pas loin ! Ses résultats exceptionnels au Gazélec Ajaccio, qu'il avait mené en Ligue 1, avant de redescendre de justesse avec l'un des derniers budgets D1/D2 confondus, n'ont été que confirmés depuis qu'il est à la tête du Racing Club de Strasbourg. Arrivé en 2016 en Alsace, il a d'ailleurs ramené ce club historique à sa place, dans l'élite française, en étant champion de Ligue 2 avec un jeu attractif. Ensuite, toujours avec autant d'ambition dans le contenu à l'instar de Christophe Pélissier, il s'est maintenu lors de la 37ème journée grâce au coup-franc légendaire de Dimitri Liénard face à l'OL. Désormais, il prend enfin toute la lumière qu'il mérite : une dixième position en championnat et surtout une victoire en finale de la Coupe de la Ligue (aux TAB face à Guingamp) pour remporter le premier trophée de sa carrière. Bien loin de l'image négative et de "gueulard" que lui attribuent certains, il est posé et réfléchi pour toujours contrer le mieux possible les adversaires. Nul doute que les amoureux de l'OM se rappellent de sa belle saison 1986-1987 en défense central, lors de laquelle il avait disputé la finale de la Coupe de France, perdue devant Bordeaux. Un dernier argument ? Sa sortie médiatique virulente envers Neymar, en janvier dernier, avait particulièrement plu sur la Canebière, toujours à l'affût de tacles adressés au PSG. Alors, après "l'OM de l'est", le vrai ?

Notre plan B pour l'OM : Gustavo Poyet

Avec le sang chaud de sud-américain, Poyet pourrait réveiller le potentiel qui dort à l'Olympique de Marseille...

L'ex-coach des Girondins de Bordeaux, outre le fait de connaitre parfaitement le championnat français, a lui aussi la niaque recherchée au Vélodrome. Même s'il ne propose pas toujours le jeu le plus flamboyant possible, le tacticien uruguayen peut tenter des coups (et les réussir) à plusieurs reprises ! Il a aussi lancé plusieurs jeunes durant son passage en Gironde (Jules Koundé, Aurélien Tchouaméni, Zaydou Youssouf, Maxime Poundjé), chose que Rudi Garcia ne fait pas assez aux yeux des fans marseillais, malgré un joli vivier au centre de formation. De plus, l'histoire récente de l'OM a montré que les coachs étrangers réussissaient régulièrement. Enfin, ce serait un magnifique pied-de-nez de Poyet envers son ancienne écurie, pour qui la rivalité avec Marseille est importante, et qu'il avait égratigné après son licenciement : "Bordeaux est un club vraiment amateur !"...

L'avenir nous dira donc ce qui se passera sur le banc de ces deux écuries. Et même si l'entraîneur a un rôle prépondérant à jouer, il ne faudrait pas que les dirigeants oublient que les joueurs sont les premiers responsables, et qu'il y a aussi de sacrés feuilletons à venir dans la composition des effectifs...

Sources image : Foot01.com // Footradio.com // Football365.fr // FootSur7.fr

Commenter cet article