Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

105x68 football

105x68 football

105x68, pour analyser le terrain en long, en large et en travers ! Blog, classement, vidéos et lives YouTube...


Coupe d'Europe - Plus aucun club français, d'où vient le problème ?

Publié par Thomas sur 16 Mars 2019, 16:49pm

Catégories : #Coupe d'Europe

Source : parischampions.fr

Source : parischampions.fr

Après le cataclysme au Parc des Princes et la victoire de Manchester United, nos deux derniers représentants français se sont faits éliminés cette semaine : Lyon et Rennes n'ont respectivement pas résisté face à Barcelone et Arsenal... Pourquoi notre football hexagonal n'y arrive pas ? Tentative d'explications...

L'arbitrage en question ?

Ce fut une des excuses principales après les sorties de la scène continentale : les arbitres pas à la hauteur, ou plutôt qui ne prennent jamais les décisions en faveur de nos équipes. Mais peut-on vraiment le remettre en cause ? Il semble que oui au vu des dernières décisions prises. En commençant par le pénalty litigieux à cette fameuse 92ème minute de PSG-ManUtd : même si ce genre de situations amène souvent l'homme en noir à désigner le point de la surface de réparation, on peut s'interroger sur la volonté du geste de Presnel Kimpembe. Mais les pires "cas à l'étude" sont ceux de l'OL et Rennes : les gones, d'abord, ont concédé un pénalty totalement inexistant suite à une grossière simulation de Suàrez qui a écrasé la cheville de Jason Denayer, et auraient pu imaginer une sanction envers Coutinho qui a laissé traîné ses crampons sur Anthony Lopes... Pour les bretons, c'est tout bêtement le second but des gunners, soit celui de la qualification, qui était entaché d'une position de hors-jeu au départ de la part d'Aubameyang... Sans se réfugier derrière ça, le coach Stéphan l'avait quand même mauvaise après la rencontre : "Il y a clairement hors-jeu sur le deuxième but. Il n'y avait pas besoin du VAR pour [le] voir".

La gestion d'un résultat acquis...

Le point commun des trois cas : la désillusion a eu lieu au match retour ! Et cela pose la question de la gestion d'un résultat dit "favorable" au match aller. Côté parisien, les mots ne suffisent pas à décrire ce qui s'est passé : les deux buts d'écart acquis en Angleterre ouvraient à 97% les portes des quarts de finale d'après les statistiques historiques en Coupes d'Europe. N'empêche que les franciliens n'ont pas su profiter de cet avantage puisqu'ils ont encaissé trois buts à la maison et perdu au Parc pour la première fois en Champion's League depuis... l'an dernier face au Real Madrid ! On fait le même constat pour les bretons, qui avaient ravi leurs supporters au Roazhon Park à l'aller avec une belle victoire (3-1), mais n'ont réussi à rester compacts et solides à l'Emirates Stadium pour éviter une déconvenue (3-0). Enfin, ce point est moins flagrant côté rhodanien puisque le match nul et vierge de l'aller face aux blaugrana était d'abord assez miraculeux, et ne pouvait être considéré comme un "bon" résultat, tant les catalans sont prophètes en leur pays (dernier revers au Camp Nou en 2013 en demi-finale face au Bayern Munich !).

Un problème de mental ?

Hélas, il se pourrait bien que beaucoup de nos échecs sur la scène européenne se jouent dans les têtes... Dans la foulée de l'élimination du PSG, Jérôme Rothen, consultant RMCSPORT, soulignait le spectre de la remontada, qui est malheureusement encore dans beaucoup d'esprits : "Même si tu essaies de ne pas en parler, d'oublier, ce club est marqué au fer rouge par ce match à Barcelone". Pire encore, les nouveaux arrivants semblent contaminés : que dire du coach Tuchel, qui "qui s'est noyé comme Emery au Camp Nou" constate Daniel Riolo, alors qu'il incarnait le PSG "new-look" et fort mentalement justement... La remise de Kehrer au bout de deux minutes, le ballon relâché de Buffon : du plus jeune au plus âgé, tous se sont enfoncés au fur-à-mesure que les minutes défilaient au tableau d'affichage ! Les lyonnais ont eux totalement perdu pied après le troisième but du Barça, en encaissant deux buts en moins de dix minutes. Mais le plus choquant selon Rothen, "c'est le manque de réaction après le pénalty. Quand tu te fais voler comme ça, mets la pression sur l'arbitre, tu sais qu'il y la VAR !" pestait l'ex-ailier du PSG. Enfin, Rennes a semblé inhibé dès l'entame ou presque, et n'a à aucun moment vraiment su se révolter : même si la grinta de Grenier ou André nous a (un peu) réjouie...

Faibles techniquement ? Nuls tactiquement ?

C'est un petit peu l'argument des extrémistes : dire avec un petit sourire narquois et provocateur que les "joueurs français sont moins bons que les autres, travaillent moins" et que nos "coachs sont des pipes, n'entreprennent rien" ! Vous l'aurez compris, cette thèse ne m'emballe pas trop. Mais soit, consacrons-lui un petit paragraphe : il est indéniable que Kehrer n'est pas "Top-Qualität" au moment de sa passe en retrait, que Mbappé n'est pas le futur Ballon d'Or quand il glisse devant De Gea, que Marcelo n'est pas un roc quand il prend un petit pont et danse la samba devant Messi ou que Ben Arfa n'est pas digne des louanges tressées sur lui lorsqu'il disparaît des radars pendant plus de trente minutes...! Alors, en effet, les contrôles de quatre mètres de Dembélé (Moussa bien sûr, pas l'autre) au Camp Nou et les passes directement en touche de Traoré (Hamari) à l'Emirates mettent de l'eau au moulin de ceux qui dénigrent notre championnat. Mais tout-de-même, soyons sérieux, David Ferreiro (oui oui, c'est un ailier de Huesca, pas un chocolat) réussit-il tout ce qu'il entreprend ? Chris Löwe, latéral gauche à Huddersfield, n'envoit-il jamais de ballons en touche ? Il est probable que si... Quant à nos entraîneurs, il faudra trouver un autre site (il y en a beaucoup, ce n'est pas un problème) pour lire du bashing sur eux ! On n'est pas très patriotes avec nos techniciens, un exemple suffira : beaucoup ont encensé le coach du Bétis Séville, Quique Setién, après le spectaculaire nul (3-3) à Rennes, mais personne n'a osé dire que Stéphan l'avait mangé tactiquement au retour (1-3)...

Chacun se fera finalement son idée sur les raisons des échecs successifs de la France sur la scène continentale, mais tout n'est pas noir, ni tout blanc ! Et tout n'est pas à jeter, loin de là. Avant de taper sur les trois derniers éliminés, on pourrait aussi parler de ceux qui ont (vraiment) déconné : Bordeaux et Marseille en Europa League et Monaco en C1...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Email: hounnonagbazahou@gmail.com
Whatsapp: 002299 198 88 21
On ne reconnaît pas le meilleur que sur par papier mais sur teste alors.
Très connu pour mes excellents travaux et d'efficacité de mes dons héréditaires de naissance. Avec mes 20ans d'expériences, les résultats sont rapides et efficaces. Capacités étonnantes pour votre vie quotidienne, familiale ou professionnelle.
Quels que soient vos problèmes, contacter moi vite. 
Compétent .protection dans votre affaire, poste d'emploi, succès dans vos différentes entreprises, affaires, crise conjugale. 
Succès face aux activités. 
Vaincre la peur, la puissance sexuelle .abandon de la cigarette et de d'alcool .complexe physique et moraux problèmes d'amour définitivement finis. 
Spécialiste de l'aide au retour de l'être cher quel qu'il soit, même pour les cas urgents ou désespères. 
Vaincre l'arnaque et retrouvailles de votre argent perdu dans l'immédiat. 
Je soigne toutes sortes de maladies et autres maux : Maladies Psychiques: Schizophrénie, Déprime, Envie Suicidaire, Sorcellerie, Envoûtement, Inintelligence, Impuissance Sexuelle, Retour Virginité, Chance en Générale, Tabac, Alcoolisme, Chutes des cheveux, Réussite aux concours et examens...., Traitement des états dépressifs, Dans le traitement de l'insomnie ,Problème d'enfants dans les foyers, etc....  
Whatsapp : 002299 198 88 21
Répondre

Nous sommes sociaux !