Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ligue 1 - "Je n'ai pas répondu" au président : Vahid se crispe ! (FC Nantes)

Publié le par Thomas

Source : football365.fr

Source : football365.fr

Trois mois et seize jours : c'est le temps depuis lequel Vahid Halilhodzic est à la tête du FC Nantes. Et aussi celui qu'il aura fallu pour que les premières divergences sérieuses apparaissent avec son président, Waldemar Kita...

Alors qu'il avait séché la conférence de presse obligatoire après la rencontre à Nîmes (perdue 1-0) en milieu de semaine, le coach des canaris s'est expliqué sur cette absence cette après-midi : "C’est mieux des fois de ne pas parler plutôt que de dire des choses qui peuvent gêner. Il y a beaucoup de choses qui se sont passées. Je n‘étais pas content. La langue de bois ce n’est pas pour moi." On comprendra qu'il a voulu éviter de faire une "Poyet" (en août dernier l'ex-entraîneur bordelais avait dénoncé le départ de Gaëtan Laborde en ciblant ses dirigeants). Mais la preuve est bel-et-bien que la situation se tend en coulisses !

En première ligne, un départ justement : celui du meilleur buteur du club Emiliano Sala (12 réalisations) qui devrait se décanter dans les prochaines heures, puisqu'il ne manque plus que l'officialisation du côté de Cardiff City en Premier League (transfert autour de 18 millions d'euros). Le technicien franco-bosnien a éclairci le dossier en point presse tout-à-l'heure : "Je prépare un match, je n‘ai pas un seul attaquant à disposition. Sala, il m’a appelé à 1h05, je n’ai pas répondu. Le Président m’a appelé hier soir, mais je n’ai pas répondu." En effet, il ne reste plus qu'un attaquant de métier "compétitif" pour reprendre les mots prononcés, en la personne de Kalifa Coulibaly. Même si le président assure de son côté que le troisième meilleur buteur de Ligue 1 sera remplacé, le soucis redouté par Coach Vahid est une blessure du joueur malien...

Tout cela participe à une vague de tensions entre staff et direction du club. L'ancien du PSG a notamment parlé de "malhonnêteté" et a assuré se poser "beaucoup de questions" sur sa relation de confiance avec Waldemar Kita. Il est "un peu résigné" mais rappelle que le FC Nantes "a besoin de [lui]" et qu'il sera là à Angers dimanche sauf s'il a "une crise cardiaque". Mais comme évoqué par L'équipe dans son édition d'aujourd'hui, une démission n'est pas à exclure puisqu'il aurait, selon le quotidien, émis des "doutes quant à son avenir à court terme face à son vestiaire." Tendance confirmée par le principal intéressé en début d'après-midi face aux journalistes, où il a multiplié les menaces de départ : "Il peut se passer beaucoup de choses. La liberté, ça se paye. J’ai quitté Lille sans indemnités" a précédé "Si ça ne va pas, ne vous inquiétez pas pour Vahid. Je suis un entraîneur libre." De quoi laisser planer un sérieux doute sur l'avenir du club de la Beaujoire.

Et comme toujours, c'est le management et la gestion de M. Kita qui pose problème et questions ! Incapable de laisser une lueur de liberté à ses coachs, il met une pression insoutenable et n'hésite pas à tailler ses tacticiens devant les médias comme il l'avait récemment fait avec le prédécesseur de Vahid, le portugais Miguel Cardoso : "Jouer à la ba-balle, c’est bien. Mais à un certain moment, il faut jouer au ballon" avait lâché comme une bombe le président nantais après une défaite à Lille (2-1) : il limogeait son entraîneur huit jours plus tard... Et lors de l'arrivée en grande pompe de Halilhodzic, celui qui ne jure que par son futur "Yellow Park" glissait la volonté d'inaugurer ce nouveau stade avec Vahid, soit le garder au moins jusqu'en 2021 ! Nombreux avions-nous été à remettre en question la parole du président : le constat est sous nos yeux ! Et même si on attendra que Vahid Halilhodzic claque définitivement la porte pour valider les doutes, la réalité est déjà là : treize entraîneurs en 11 ans de présidence Kita, et même 14 si on compte deux fois Michel Der Zakarian (de 2007 à 2008 puis de 2012 à 2016). Et la durée de vie ne va pas en s'améliorant puisque cinq techniciens se sont succédés sur le banc sur les deux dernières années !

Der Zakarian, Larièpe, Baup, Rohr, Furlan, Gentili, Anziani, Chauvin, Der Zakarian, Girard, Conceiçao, Ranieri, Cardoso, Vahid, ... Qui sera le prochain sur la liste ? Je n'en ai aucune idée mais je ne comprendrais pas qu'un coach puisse encore accepter de travailler avec un tel président...

Commenter cet article