Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ligue 1 - Comment Kombouaré peut-il relancer Dijon ?

Publié le par Thomas

Source : France3-régions.fr

Source : France3-régions.fr

Après la décision de limoger Olivier Dall'Oglio en toute fin d'année dernière, le président du DFCO a annoncé l'arrivée d'Antoine Kombouaré au poste de technicien du club bourguignon avec l'objectif de se maintenir dans l'élite. Mais l'ancien de Guingamp peut-il réellement tout changer et chambouler le fonctionnement ? Réponse !

"Ne faut pas trop bousculer les joueurs."

En conférence de presse de présentation jeudi dernier, le néo-coach a affirmé que le travail effectué par Olivier Dall'Oglio devait servir pour relancer l'équipe : "Je ne vais pas tout révolutionner. [...] Il faut s'appuyer sur ce qui a été fait". En effet, les volontés communes des deux tacticiens de jouer et de proposer du spectacle semblent cohérentes. En effet, et même si la composition d'équipe de demain après-midi nous donnera de plus amples informations, on n'imagine pas une seconde Antoine Kombouaré placer le traditionnel "bus" des équipes de bas de classement après sa déclaration d'amour à ses atouts offensifs : "j'ai la chance d'avoir beaucoup de joueurs de talent dans cet effectif, de la qualité offensive."

Retrouver quand même une assise défensive !

L'un n'empêche pas l'autre : attaquer doit avant tout être précédé d'un bloc sûr de lui, ce qui n'était plus le cas depuis quelques semaines en Bourgogne. Mais aussi parvenir à faire douter les adversaires, ce que Kombouaré a eu le plaisir de faire à de nombreuses reprises dans les six clubs de l'élite qu'il a déjà coaché. "Il faut défendre, être solide, intimider l'adversaire", tels étaient les mots prononcés avant-hier en conférence de presse. On peut donc s'attendre à des changements d'hommes dans l'arrière-garde : Aguerd, Yambéré, Haddadi, Rosier et même Ciman, depuis reparti au Canada, ont tous eu leur place à un moment donné dans le onze dijonnais. Il faut donc stabiliser à tout pris cet aspect...

Un recrutement crucial et dopé ?

Contrairement à son prédécesseur, le natif de Nouméa a l'avantage de pouvoir imposer ses demandes, notamment sur le marché des transferts ! Et sur le dernier secteur de jeu cité, l'arrivée d'un défenseur central voire d'un latéral gauche semble nécessaire pour d'une part renforcer le groupe mais aussi pour insuffler de l'envie, de la fraîcheur, de l'enthousiasme loin de la morose ambiance qui règne dans la ville de la chouette depuis plusieurs mois. Certains demandent aussi l'arrivée d'un milieu de terrain : Yoann Gourcuff faisant le nombre à l'infirmerie et Sliti ou encore Saïd prenant une inquiétante pente descendante quant à leur niveau de jeu, il manque un "boss" capable de prendre le jeu à son compte. Une suggestion ? Gaël Kakuta, que le concurrent direct Amiens ne parviennent pas à rapatrier d'Espagne faute de moyen financier, pourrait prendre cette tâche à son compte...

Choc psychologique dans les cages ?

On entent certains spécialistes décrier le gardien islandais Alex Runarsson, recruté cet été en remplacement de l'historique Baptiste Reynet : bien que son niveau ne soit, me semble-t-il, pas infamant, le nouveau technicien pourrait tenter un "coup" en inversant la hiérarchie et en titularisant le second Bobby Allain, qui a déjà occupé les cages à quelques reprises en raison d'une blessure du Numéro 1. Peut-être que, à l'image du choix fait par Jocelyn Gourvennec à Guingamp de "switcher" Johnsson et Caillard, l'envie de prouver du formé en Bourgogne ramènerait sérénité et imperméabilité à une défense qui prend beaucoup trop l'eau...

On imagine que les supporters dijonnais mais aussi les suiveurs du football en général seront attentifs aux grands débuts de "Casque d'Or" demain à partir de 17h00, heure à laquelle Montpellier se présentera sur le route du Stade Gaston-Gérard...

Commenter cet article