Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

105x68 football

105x68 football

105x68, pour analyser le terrain en long, en large et en travers ! Blog, classement, vidéos et lives YouTube...


Champion's League - Deux représentants en huitièmes, pas mal ?

Publié par Thomas sur 15 Décembre 2018, 14:33pm

Catégories : #Coupe d'Europe

Source : OLWeb.fr

Source : OLWeb.fr

Cette semaine était celle de tous les dangers... Le PSG, renforcé par son convaincant succès face à Liverpool, ne devait en aucun cas pas retomber dans ses travers face à l'Etoile Rouge de Belgrade, dans une ambiance hostile et où la moindre erreur vous coûte très cher. Naples mais surtout Liverpool en avaient fait les frais avant les français ! L'Olympique Lyonnais devait, de son côté, gérer une qualification acquise : en effet, les gones étaient qualifiés au coup d'envoi et devaient ne pas perdre. Mais connaissant l'inconstance et les difficultés des protégés de Jean-Michel Aulas à garder un résultat, rien n'était joué...

Belgrade 1-4 PSG : une seule bouchée du Marakana

Les joueurs de la capitale ont donc parfaitement lancé ces deux jours au sommet pour le football français : l'ouverture précoce de celui considéré comme "moins bien" depuis quelques semaines Edinson Cavani (9'), sur un caviar de Kylian Mbappé (c'est à préciser !), a mis les parisiens sur de bons rails. La domination ne faisait que s'accentuer au fur et à mesure de la partie : Neymar doublait logiquement la mise avant la pause (40') après un slalom au milieu de quatre joueurs serbes. Durant le second acte, les locaux tentaient de semer la révolte et se redonnaient un peu d'espoir avec le but de Gobeljic (56') sur une erreur assez flagrante de Buffon ! Mais la défense était très bien en place et le choix de Thomas Tuchel de placer Marquinhos en sorte de "faux numéro 6", au milieu sur les phases offensives, plus bas sur les phases défensives s'est avéré être une franche réussite. C'est justement le brésilien qui allait redonner un peu d'air aux siens en plaçant une superbe tête (74') imparable pour Borjan avant que Mbappé ne scelle le spectacle dans le temps supplémentaire (92'). Bien mal partis dans cette campagne continentale, les franciliens auront donc renversé la vapeur en donnant presque l'impression qu'une équipe s'est créée et soudée depuis la brûlante réception des Reds ! Mais rien n'est jamais gagné avec le PSG, et il n'y aura que ce facheux mois de février comme révélateur...

Cavani a une nouvelle fois montré toute son importance dans les grands rendez-vous de son équipe.

Shakhtar 1-1 OL : Fékir a réchauffé l'ambiance !

Si l'excursion parisienne en Serbie était redoutable, celle des lyonnais en Ukraine s'est avérée être une vraie galère ! Délocalisée à Kyev en raison de la Loi Martiale à Donetsk et même à Kharkiv, la rencontre a failli ne pas débuter, tant les conditions climatiques étaient dantesques : température extrême (-2°C) avec ressenti polaire, tempête de neige inarrêtable du matin au soir auraient pu interrompre ce match à près de 6 millions d'euros ! En effet, il ne fallait surtout pas perdre pour les gones : mais comme l'avait annoncé la veille Bruno Génésio, son équipe "ne sait pas gérer" et doit "jouer [son] jeu". Après une très belle entame ponctuée notamment par un raté invraisemblable de Traoré (15'), les ukrainiens ont ouvert le score sur leur première véritable incursion dans le camp français grâce à Moraes (22'), double buteur à l'aller (2-2), bien aidé, il est vrai, par une défense aux abonnés absents ! Mais malgré ce coup de massue synonyme d'élimination, les rhodaniens ont continué à se procurer pléthore d'occasions (17 tirs) jusqu'à égaliser d'une frappe enroulée du capitaine Nabil Fékir. "C’est notre capitaine. Il est prêt à faire un grand match comme toute l’équipe" : une fois de plus, Bruno Génésio avait vu juste dans sa composition de départ. Celui qui disait partager "joie et fierté" après ce match permet donc à son club de coeur de renouer avec le Top 16 européen, chose qui n'était plus arrivé depuis 2012 : à l'époque, il était adjoint de son ami d'enfance, Rémi Garde. Il faudra désormais se sublimer pour espérer passer encore un tour dans cette prestigieuse compétition : un gros morceau se présentera face à l'OL, mais avec cette équipe, tout est possible, dans un sens... comme dans l'autre !

Le capitaine a bien rendu la confiance accordée par son coach en égalisant !

On conclura en rappelant que la Stade Rennais s'est également hissé en 1/16ème de finale de la Ligue Europa, stade de la compétition où ils rencontreront probablement un "grand nom" du football européen...

Notre football hexagonale ne va en fait pas si mal ! On dénombre trois équipes sur six qui se sont extirpées des poules, soit 50% de qualification. De quoi redorer le blason d'une Ligue 1 qui, c'est vrai, montre des faiblesses et lacunes, malheureusement oubliées au profit d'une actualité guère plus réjouissante...

Sources images : OLWeb.fr / MadeinFoot.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nous sommes sociaux !