Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ligue 1 - Récit d'un drôle de derby...

Publié le par Thomas

Source : OLWeb.fr

Source : OLWeb.fr

Hier s'est déroulé le 117ème derby de l'histoire entre l'Olympique Lyonnais et l'AS Saint-Etienne. Au terme d'un match peu enjouant, les gones se sont imposés grâce à un but de Jason Denayer (61') sur corner. Retour sur un bien drôle de derby, qui ne restera peut-être pas dans les annales des plus beaux, mais des plus étranges !

Programmation : la LFP veut-elle tuer cette affiche ?

Tout-le-monde s'est posé la question : "Pourquoi le derby ne se joue pas dimanche soir ?". Premier reflex, aller voir si un autre match plus alléchant a été programmé sur cette case horaire là : pas vraiment, puisque les fans profiteront d'un Amiens-Marseille en clôture de cette 14ème journée ! En fait, l'OL jouant mardi soir en Champion's League, ils ne pouvaient recevoir les verts dimanche. Il faut toutefois expliquer comment fonctionne les grilles de programme à la Ligue de Football Professionnelle : le Conseil d'Administration choisit 10 affiches "à protéger" au moment de l'élaboration du calendrier en juin, c'est-à-dire qu'elles ne peuvent se jouer durant le même week-end, ni même avant une semaine de coupe d'Europe, les dates des matchs de poules étant connues à l'avance. C'est le cas de Lyon-Marseille ou Paris-Marseille. C'est donc une décision délibérée de la LFP de ne pas considérer cette affiche entre voisins rhône-alpins ! Et déjà l'an dernier le match retour entre les deux formations s'était disputer un... dimanche après-midi, pour permettre de diffuser PSG-OM le dimanche soir ! Dommage de dénigrer cette affiche, sachant qu'il n'y en a pas des masses de cette notoriété là dans notre championnat...

Supporters : toujours le même refrain...

Second point malheureusement guère plus surprenant : l'interdiction de déplacement des supporters stéphanois à Lyon. Il ne s'agit pas ici de rouvrir ce dossier très complexe : certains pensent que les autorités devraient assurer des déplacements en sécurité et donc prendre leurs responsabilités, d'autres martèlent que les ultras sont les premiers responsables en ne sachant pas se tenir... Peu importe, l'absence de fans stéphanois a une fois de plus dénaturé ce derby (c'est le cas depuis 2013) : pas d'échanges de chants dans le stade, pas de petits mots pour se chambrer ni de compétition à ceux qui feront le plus de bruits ! C'est de ce fait l'ambiance toute entière qui en a pris un coup, avec peu d'effusion de joie -mis à part dur le but- qui caractérisent normalement un match comme celui-ci. On notera toutefois les superbes tifos réalisés par les deux virages pour l'avant-match.

L'ambiance du Virage Sud juste avant le coup d'envoi.
Le tifo des Bad Gones du Virage Nord.

Joueurs : connaissent-ils vraiment l'importance de ce derby ?

Une chose a frappé aux yeux hier soir sur le terrain : le manque d'agressivité criant des deux formations ! En première période, les lyonnais ont été d'une apathie inimaginable dans un derby, de quoi déconcerter Raymond Domenech, ancien défenseur et coach de l'OL, dans L'équipe du Soir : "La première mi-temps des lyonnais, elle est inadmissible, tu n'as pas le droit de jouer un derby comme ça !". Et durant le second acte, alors que les locaux ont eu de bien meilleurs intentions, les verts ont eux été à leur tour absents dans les duels, pas engagés dans leurs gestes, à l'image de Khazri, qui a peu à peu disparu des écrans radars ! Seul le latéral brésilien Rafael a mis un peu de piquant dans cette partie après un tacle pas maîtrisé du tout sur M'Vila (carton rouge, 70') ! Et se pose la question de l'amour du maillot : si côté rhodanien il reste quelques éléments formés au club comme Fékir, Aouar ou Lopes et que Bruno Génésio veille à cette ADN lyonnaise, c'est beaucoup moins le cas pour l'équipe du Forez : le coach Gasset n'est pas de la maison, et hier soir, en l'absence de Perrin, aucun pur stéphanois n'tait aligné sur la pelouse sauf le gardien et capitaine Stéphane Ruffier ! Bien loin des équipes concoctées il n'y a que quelques années de cela...

Bruno Génésio est le garant de l'identité lyonnaise, lui qui a joué 171 matchs à l'OL entre 1985 et 1995.

Communication : plus de prise de risques...

C'était aussi le jeu des derbys il y a quelques années : les piques lancées par les uns et les autres avant le match. On se rappelle par exemple d'un tacle signé Galtier (ASSE) à l'encontre de Rémi Garde, qui avait fustigé l'arbitrage après la victoire dans les dernières secondes (1-2 en 2013, but de Briand à la 93') des gones : "Je n'ai pas vu la main de Sall. [...] J'ai vu celle de Gomis sur sa percée qui amène l'égalisation. Mais il faut croire que l'OL doit être pénalisé par les arbitres !". Toujours lors ce match, Joël Bats, alors coach des gardiens de l'OL, avait suspendu une écharpe aux couleurs rouges et bleus aux cages de son portier Lopes, pour protester sur l'interdiction de déplacement des fans lyonnais. On se souvient aussi de la fameuse phrase choc signée Jean-Michel Aulas après la défaite des siens à Gerland (0-1) en 2010 : "La Ligue des Champions, les Stéphanois la jouent eux sur Playstation". Quelques mois plus tard, alors que les joueurs de Puel l'avaient emporté à Geoffroy-Guichard lors du match retour (1-4) et qu'un fan des verts lui avait offert une console, le boss lyonnais avait récidivé : "Je n'ai pas pensé à une Playstation. J'ai eu peur que ça explose en vol, un peu comme Saint-Etienne ce soir". Le dernier souvenir en date est lors de la manita lyonnaise (0-5) la saison dernière et l'épisode du maillot de Fékir, suivi d'un envahissement de terrain... Mais même si tous ces souvenirs sont marquants, il n'est malheureusement plus possible de faire pareil tant les gens sont devenus violents et irrespectueux...

L'an dernier (0-5), le capitaine lyonnais avait célébré son but comme Cristiano ou Messi dans les derbys !

De quoi enlever encore un peu de piquant à un derby qui perd de sa visibilité et son importance, et aurait bien besoin d'un petit coup de projecteur dans les prochaines années...

Sources des images : OLWeb.fr, L'équipe.fr .

Commenter cet article