Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ligue 1 - Et comme d'habitude, Rennes s'essouffle...

Publié le par Thomas

Source : Mercatofootballclub.fr

Source : Mercatofootballclub.fr

Après une intersaison intéressante et un mercato ambitieux à l'image des arrivées de Clément Grenier ou Hatem Ben Arfa, le Stade Rennais inquiète après deux mois de compétition et ne parvient toujours pas à franchir le cap qui lui fait tort depuis des décennies...

Le constat n'est pas alarmant mais très décevant : une seizième place en Ligue 1 avec seulement 8 points sur 24 possibles, et surtout que deux succès, contre Angers et Bordeaux auxquelles il faut ajouter un match nul au Vélodrome. Une courte victoire face à Jablonec en Europa League (2-1), qui suffit à marquer l'histoire du club breton, vient compléter le tableau inaugural de l'exercice 2018-2019.

Alors que les arrivées combinées d'Olivier Létang et de Sabri Lamouchi avaient laisser entrevoir un changement dans la "culture" de ce club notamment sur la "gagne" voulue par l'ex-dirigeant du PSG, les contenus des rencontres sont très moyens. Mais le plus gênant, ce sont les points perdus par les pensionnaires du Roazhon Park après avoir mené au score : 13 unités ! Excusable face au PSG (1-3) certes ; néanmoins, les comportements mentaux observés face à Lille, Marseille, Nice ou tout récemment Toulouse semblent être le fruit d'un mal profond.

Mais alors, où est le problème ? Pas dans le talent, indéniablement présent et déjà exprimé par bribes avec des dribbles de Sarr, des coup-francs de Grenier... Pas dans le collectif, qui a impressionné à plusieurs reprises notamment durant le premier acte au Vélodrome et face aux Girondins de Bordeaux... Dans la suffisance ? Peut-être, avec certains acteurs qui se voient trop beaux, trop forts, tellement au-dessus des "petits amiénois" par exemple... Dans le coaching ? Sûrement aussi, puisque le coach Lamouchi n'est pas du tout inspiré dans ses changements : zéro joueur impliqué dans un but sorti du banc depuis l'entame de l'exercice... Dans les têtes ? Certainement, avec l'enchaînement des contre-performances, le doute s'installe chez les joueurs et ils ne sont jamais sûrs d'eux...

Bref, on tourne en rond dans la capitale de la Bretagne, qui devra s'imposer jeudi à Astana en coupe d'Europe, et tenter d'enfoncer l'AS Monaco dimanche prochain sinon, le risque de voir le rival guingampais revenir dans le rétroviseur deviendra sérieux...

Commenter cet article