Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

International - Pavard et Cie sont en quarts !

Publié le par Thomas

Source : France Football

Source : France Football

Cette après-midi français et argentins se disputaient une place en 1/4 de finale de la Coupe du Monde. Alors que Deschamps alignait une équipe articulée en 4-2-3-1 avec un Blaise Matuidi en position de milieu offensif gauche dans l'objectif de bloquer Lionel Messi, le plan tombait à l'eau dès que la compo de Sampaoli tombait puisque la star de son équipe était positionnée en... attaquant de pointe !

Le début de rencontre était largement à l'avantage des bleus qui ouvraient le score sur un pénalty transformé par Griezmann et obtenu par Mbappé (13'). Les français défendaient en bloc, comme face au Pérou, et se projetaient en contre-attaques grâce à la vitesse de l'attaquant parisien. Mais à force de reculer, des espaces ont été laissés notamment à Dì Maria qui égalisait juste avant la pause (41') d'une sublime frappe à l'entrée de la surface de réparation.

Et la seconde période commençait très mal puisque Lionel Messi trompait Lloris (49') d'une frappe en pivot contrée par Mercado. Benjamin Pavard, doublement coupable sur le but, sortait alors de sa boîte et illuminait la Kazan Arena d'une reprise de volée (57') sur un centre de Hernàndez ! Dans la foulée, les bleus appuyaient sur l'accélérateur et reprenaient l'avantage par le biais de Mbappé (64', 68') qui inscrivait deux buts coup sur coup et plongeait les hommes de Sampaoli dans le doute... Ces derniers réduiront le score juste avant la fin du match : Agüero (92'), qui venait d'entrer, plaçait une tête piquée au ras du poteau.

L'Equipe de France rejoint donc les 1/4 de finale du Mondial et affrontera l'Uruguay ou le Portugal, qui s'affrontent ce soir (20h00). On notera que Messi a été très bien géré par la défense bleue, que Mbappé a régalé et que Giroud a touché (une nouvelle fois) très peu de ballons... Didier Deschamps a donc su trouver les bons mots pour motiver ses troupes. Toutefois, le match suivant sera certainement plus compliqué : outre l'absence de Matuidi suspendu, notre adversaire ne devrait pas nous laisser autant d'espaces pour partir en contre-attaques... Quant à l'Argentine, il n'est pas certain que Jorge Sampaoli puisse rentrer au pays indemne tant il a déçu : gestion d'effectif catastrophique, comportement sur le banc trop peu serein, coaching inexistant, ...

Commenter cet article