Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

International - Les bleus n'ont honte de rien...

Publié le par Thomas

Source : Foot01

Source : Foot01

Dans le dernier match de groupe de l'Equipe de France, les bleus ont livré une très triste performance face au Danemark...

La composition d'équipe était remodelée par Didier Deschamps : Lemar était de retour dans le onze de départ, tout comme Dembélé et Sidibé. La rencontre commençait assez mal puisque les danois se plaçaient très bas dans leur moitié de terrain, mais surtout car les bleus étaient incapables de produire le moindre jeu, sauf quand Giroud inquiétait un peu le portier danois. Le Danemark se procurait d'ailleurs une belle occasion peu avant la pause sur un mauvais alignement de la défense et une sortie un peu en retard de Mandanda, qui suppléait Lloris.

Le second acte était toujours aussi ennuyant, voire soporifique... Les danois sortaient même un peu au début de cette mi-temps, mais les français étaient incapables de produire la moindre contre-attaque, d'habitude le point fort des bleus. Deschamps attendait jusqu'à la 78ème minute pour faire entrer le capitaine de l'Olympique Lyonnais Nabil Fékir, qui s'illustrait très vite par une belle frappe qui a terminé dans le petit filet, avant qu'il tente un enroulé à l'entrée de la surface de réparation. Les matchs de Lemar et Dembélé ont été à l'image de l'équipe, c'est-à-dire exaspérant...

On aurait pu penser qu'après une telle démonstration d'impuissance, les joueurs se seraient fait discrets, mais non ! Ils préféraient faire le show en conférence presse, à défaut de l'avoir fait sur le rectangle vert ! Giroud déclarait : "Un match de foot se joue à deux équipes", critiquant ainsi les choix du Danemark de défendre. Or, c'est peut-être aux bleus de s'adapter à ses adversaires, non ? Mais le meilleur arrivait avec le sélectionneur Didier Deschamps, qui disait  "avoir vu 7 occasions" (c'est bien le seul !) et expliquait même : "En fin de match, ils ne viennent pas. On ne va pas aller les chercher non plus !". Ha bon ? Le pressing n'existe visiblement pas dans le football de Deschamps... Enfin, ce dernier osait s'en prendre à la presse, pourtant très complaisante avec lui, en expliquant que "ce n'est pas normal que l'adversaire ait la composition d'équipe 48 heures avant" ! Il serait peut-être temps de sévir avec "DD" ! Personne n'ose imaginer ce qui se dirait si le PSG  d'Unaï Emery ou le Lyon de Bruno Génésio livrait à répétition ce genre de performances, et tenait ce genre de déclarations !...

Les bleus connaîtront leur adversaire en 1/8ème de finale ce soir : que ce soit Argentine ou Nigéria, il faudra en avoir peur !!!

Commenter cet article